Depuis cet automne je cherche à inviter un homme délicieux au restaurant.

Banal pour certaines.

Nouveau pour moi.

J’aime avoir le privilège d’être invitée régulièrement au restaurant.

J’éprouve beaucoup de joie à rendre ce moment.

J’imagine déjà sa bouille adorable.

Sa voix d’éternel adolescent.

Rien ne me fait plus plaisir que de le voir rire.

Si vous saviez comme il est chou quand il fronce ses paupières et ferme un peu ses yeux en se renversant en arrière.

Il m’arrive encore de repenser à sa jouissance cette nuit là, dans ma bouche offerte à la violence de sa joie.

Bref.

Je vais bientôt inviter un homme au resto.

Et ce sera très beau.