Recherche

LaDouce au pays des Merveilles

Déambulations d'une tendre curieuse

Spectacles de danse sur le net

Profitez des derniers jours de confinement pour prendre l’habitude de regarder de beaux spectacles sur le net.

France tv propose de nombreuses créations. J’ai beaucoup aimé Moebius, sur france tv. Une performance de cirque dansé entrainante et époustouflante.

L’opéra de Paris propose aussi certains de ses spectacles sur son site.

Sur france tv encore j’ai apprécié le travail, notemment sur pointes, de The Escapist.

Quant à Sadeh21, même si je ne suis pas entièrement emballée par l’écriture chorégraphique, j’adore l’idée d’une jeunesse venue des quatre coins du monde me comble.

La danse a encore de beaux jours devant elle❤️

Zen comme un Pirate

Oups est mon modèle zen.

Se lever joyeux.

Se faire dorloter.

Jouer seul ou à deux.

Nettoyer son poils et ses dents.

Rencontrer des copains.

Apprendre.

Manger équilibré.

Prendre parfois des bains.

Respecter certains rituels : ne pas réclamer à manger, ne pas aboyer, ne pas diriger les jeux ou les interactions avec les humains de compagnie, ne pas gratter ou lécher, ne pas grimper sur le canapé ou ses proprios sans accord de ces derniers…

Courir beaucoup.

Etre heureux de tout.

Se faire toiletter.

Ne l’accepter qu’avec friandises.

Etre toujours confiant, même quand le voisin fait exploser sa baguette ou que le vent joue bruyamment avec les sacs poubelles.

Partir, bientôt, en forêt et la découvrir en libre.

Partir, sûrement cet été, en vacances avec des ados excités.

Bref s’entourer de beau, de bon, de chouettes humains et compagnons.

Et sourire à la vie.

Tout simplement 💋

Tirage du mardi 5 mai

Regardez « Idir – A vava inouva » sur YouTube

Tirage du lundi 4 mai

Une semaine dense qui s’annonce protégée par ce joli tirage.

Prenez soin de vous.

Profiter de la nature environnante

Je suis en pleine préparation d’un CAP fleuriste et les fleurs me manquent.

Sans stage, sans fleurs sur lesquelles techniquer, le monde est curieux.

L’avantage d’avoir un chien c’est que je fais une grande promenade d’une heure d’affilée tous les après-midis. Le quartier n’est pas beau en soi mais m’y perdre me permet d’en découvrir des recoins fleuris ravissants.

Mon téléphone et quelques applications plus tard, j’obtiens de jolis clichés qui me font apprécier ce printemps confiné.

Sans ces mesures je ne me serais probablement pas attardée dans mon quartier et j’aurais loupé de belles rencontres.

Danser en mode confinement et bras bloqué

Danser est naturel et plaisant pour moi en temps normal.

Problème je souffre depuis un mois et demi nuit et jour d’une névralgie cervico-bracchiale qui me lance de l’oreille gauche aux doigts et je suis confinée.

Difficile de se motiver pour transpirer dans mon salon qui n’a, de superficie libre, qu’un couloir de trois mètres de long sur 80cm de large…

Les premières semaines je n’ai rien fait. Apprendre à vivre avec mes douleurs me suffisait. Et le moral n’étant pas au beau fixe, malgré la super météo, l’envie n’existait pas. Aucune envie de me sentir entravée dans un corps bloqué et douloureux, dans un espace de souris.

Progressivement je me suis mise à suivre quelques danseuses. Leurs cours buggaient souvent sur Instagram ou Facebook mais ils m’ont remotivée.

Au bout d’un mois j’ai réussi à danser entre trente minutes et une heure par jour. Parfois je me programmais mes exercices (mais j’avoue me chouchouter et esquiver un peu ceux qui passent moins bien), souvent je zieutais les programmes gratuits du net.

En ce moment je fonds pour Noellie Coutisson sur YouTube ou le Facebook de Danses avec la plume.

Et vous, ça se passe comment le sport en mode confinement ?

Tirage du mercredi 29 avril

Je l’adore. Et vous ?

Solo

Me caresser.

Seule.

Sans me presser.

Toucher ces poils fins et doux.

Écarter mes lèvres.

Avec une infinie douceur.

Tourner.

Me retourner en chien de fusil.

Sentir ce corps se parfumer.

Légèrement mouiller.

Ecarter mes lèvres.

Les laisser me supplier de les laisser s’enrouler autour de ce bois travaillé qu’elles aiment embrasser.

L’hypnose est en moi.

Ma main s’arrime à son manche.

Le jeu commence.

Entrer puis sortir.

Tourner.

Onduler.

Contracter mes muscles et jouir.

De nombreuses fois.

Sans lui.

Sans elle.

Sans eux.

Sans toi.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑